Mode de transmission

La majorité des cas initialement décrits concernait des personnes ayant fréquenté un marché d’animaux vivants. L’hypothèse d’une zoonose (maladie transmise par les animaux) est donc privilégiée. La transmission interhumaine est établie et on estime qu’en l’absence de mesures de contrôle et de prévention, chaque patient infecte entre 2 et 3 personnes.

La maladie se transmet entre les individus par les postillons ou gouttelettes (sécrétions projetées invisibles lors d'une discussion, d'éternuements, ou de toux). On considère que des contacts étroits avec une personne infectée sont nécessaires pour transmettre la maladie : même lieu de vie, contact direct à moins d’un mètre lors d’une toux, d’un éternuement ou une discussion en l’absence de mesures de protection.

Un des autres vecteurs privilégiés de la transmission du virus est le contact de mains non lavées (souillées par les gouttelettes) avec le visage.

C’est donc pourquoi les gestes barrières et les mesures de distanciation sociale sont indispensables pour se protéger de la maladie.

Image